Blog

vendredi 6 novembre 2015

Un séjour dans le Berry sur les traces de mes ancêtres.

Récemment j’ai séjourné une semaine dans le Berry, du côté de Bourges pour rechercher les lieux où avaient habités mes ancêtres paternels.

Je n’ai pas de souvenir des lieux, des paysages, de la ferme familiale car j’avais quatre ans quand j’y suis allée la dernière fois.

Me voici avec ma grand-mère à l’époque.

Munie des numéros des parcelles du cadastre, j’ai foulé la terre qui avait appartenu à mes aïeux paysans. J’ai retrouvé leur maison mais les nouveaux propriétaires étaient absents. De toute façon, je n’aurais jamais osé les déranger pour jeter un coup d’œil.

Je me suis fait photographier à côté du lavoir de la commune de Croisy où mes aïeules ont dû venir laver leur linge. Aujourd’hui, plus personne n’aurait l’idée de seulement tremper quelque chose dans l’eau verdâtre et peu engageante...

Nous nous sommes immergés dans la campagne. Hébergés dans une chambre d’hôte (magnifique lieu), notre petit déjeuner était assuré mais pour les repas de midi et du soir, c’était l’aventure. Les villages se succèdent sans aucun commerce. Ni épicerie, ni café, encore moins de restaurant... Heureusement, nous avons fait du tourisme et visité Bourges, (charmante ville médiévale), La Charité sur Loire, Nevers qui sont des villes "civilisées". Nous avons admirés des dizaines de lavoirs, de chapelles (fermées). Arpenté la campagne. Suivi des chemins uniquement empruntés par des tracteurs...

Je suis rentrée avec des images plein la tête et me suis replongée dans mon arbre généalogique balbutiant. A cette occasion, j’ai remonté de la cave mes archives personnelles. Je suis d’une famille très conservatrice. Les actes de propriétés émanent toutes de la même étude de notaire avec des changements de nom au fil des ans. Des changement politiques également. Le "roy", l’empereur, la république... Le plus vieil acte remonte au 27 mars 1750. Toutes les écritures sont très difficiles à décrypter.

La généalogie pour moi est très attrayante, de plus, avec les archives départementales mises en ligne, tout est facilité. Mais, c’est une activité prenante. Riche en découvertes et émotions. Mais prenante...

1 Message

  • C’est en effet un travail à plein temps ! je n’y ai jamais pensé, mais cela doit être passionnant. le premier obstacle qui me vient à l’esprit.... par où commencer ?
    continuez à nous faire part de vos découvertes !
    florence

Autres articles