Bio

dimanche 10 octobre 2010

Je suis né en1965 et je vis à Paris, mais je suis originaire de Marseille. C’est à Cassis que j’ai passé une partie de mon enfance. Puis j’ai quitté le soleil et la mer pour trouver les nuages et le froid parisien. Enfant, je passais mon temps à faire des bêtises. J’en inventais tous les jours. Un jour, j’ai fait un feu d’indien dans une bassine en plastique, pour ne pas brûler la moquette de ma chambre. J’ai aussi branché ma voiture Scalextric sur une prise de courant pour qu’elle aille très vite. Cela a fait beaucoup d’étincelles !

Je m’ennuyais beaucoup à l’école. Alors, pour m’occuper, j’ai libéré les souris de laboratoire dans les couloirs de mon collège (c’était un acte politique), j’ai fait fondre mon blouson en jouant avec un flacon d’acide chlorhydrique (c’était une expérience instructive), j’ai cassé les vitres du collège en lançant des boules de neige remplies de cailloux (c’était de la malveillance caractérisée)…

Après une scolarité remplie de « peut mieux faire », entrer à l’école d’arts plastiques Olivier de Serres a été une vraie délivrance. Et lorsque j’ai pu devenir auteur illustrateur et que j’ai réussi à en vivre, j’ai senti que j’avais trouvé ma place. Enfin j’avais réussi à utiliser mes idées plus ou moins dangereuses en inventant des histoires pour les enfants.

J’ai réalisé des livres pour de nombreuses maisons d’Éditions. Chez Casterman, je suis l’auteur de la série « Boubou le petit Pygmée », qui a été traduite en plusieurs langues. Je fais aussi de la peinture, j’ai déjà exposé dans plusieurs salons et galeries.

Même si je suis désormais un grand garçon, j’ai parfois des moments de faiblesse. Il m’arrive encore de repasser ma chemise sur moi-même. C’est très efficace, mais ça brûle affreusement ! J’ai la chance de ne plus vivre avec ma maman sinon elle me gronderait. En revanche mes enfants : Madeleine et Noé, se moquent de moi sans pitié.

Autres articles