mes livres

dimanche 27 février 2011

La Bête

Personne ne connaît vraiment la Bête, et la Bête ne sait rien du monde. A travers ses aventures et ses rencontres, au détour de dialogues oscillant de l’absurde au métaphysique, nous commençons à nous attacher à cette Bête, humaine et sauvage.

L’humour de ce texte chinois m’a séduite immédiatement, comme je le raconte dans cette petite interview.

A lire aussi, le point de vue de l’auteure, sur le blog de notre éditeur.

On parle de la Bête ici et , et encore sur France Culture, et aussi et sur Ricochet.

Le titre complet de ce recueil de 4 nouvelles est "La Bête et les petits poissons qui se ressemblent beaucoup".

Texte de Pei-Chun Shih, traduit du chinois par Chun-Liang Yeh

mars 2011, éditions HongFei Cultures.

On en parle encore par ici, ou sur ce blog ou encore , mais aussi .

Bref, la Bête n’a pas fini de faire parler d’elle.

Autres articles