Blog

jeudi 10 décembre 2015

L’ALLIANCE DES GARDIENS DE MÈRE NATURE

Dans le contexte de la COP21, rencontre internationale autour du thème inqiétant du réchaufement planétaire, j’ai assisté à une des conférence des membres de L’ALLIANCE DES GARDIENS DE MÈRE NATURE qui se réunissaient dans la mairie de Paris 6e le mardi 1er décembre 2015. Ces hommes qui vivent au coeur de la forêt vierge la préservent par leur mode de vie ancestral et ceux qui cultivent de façon traditionnelle protègent la terre des engrais chimiques et perpétuent un savoir en voie de disparition. Ils n’ont pourtant pas été invités aux négociations des gouvernements autour du climat, bien que les forêts contribuent au ralentissement du réchauffement de la planète, car elles absorbent avec la mer une partie des excédents de carbone CO2, un des responsables des gaz à effet de serre.

"ROOTS AND SHOOTS". Editions Grimm Press, Taïwan. Pastel sec.

Texte d’invitation aux conférences envoyé par l’ong Planète Amazone :
" Océans et forêts au bord de l’asphyxie : agir pour redonner de l’air à la planète

Les océans et forêts jouent un rôle considérable contre le réchauffement climatique. Il est de notre devoir de les protéger pour garantir des conditions de vie acceptables aux générations futures.

Les Océans couvrent 71% de la surface du globe et leur écosystème, très complexe, fournit des services essentiels au maintien de la vie sur la Terre. Les océans sont le premier fournisseur net d’oxygène de la planète. De plus, ils captent naturellement le CO2 dont 25% du surplus émis chaque année par l’Homme dans l’atmosphère. Mais ils saturent, s’acidifient et souffrent parallèlement de la surexploitation de leurs ressources et de la pollution.

Les Forêts sont, elles aussi, de formidables puits de carbone qui stockent le dioxyde de carbone et rafraîchissent l’air. Les forêts emmagasinent 20 à 50 fois plus de CO2 que n’importe quel autre écosystème terrestre. De ce point de vue, les forêts tropicales sont très importantes car avec leur biomasse considérable, elles absorbent 50% de carbone de plus que les autres surfaces boisées. Mais quand elles brûlent, elles produisent l’effet inverse… 20% des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines proviennent de la dégradation des forêts et celle-ci contribue donc directement au réchauffement climatique. Cela induit un cercle vicieux car les arbres ne s’adaptent que très difficilement aux changements climatiques. Ils sont fragilisés par les tempêtes et les périodes de sécheresse, ce qui les rend plus sensibles encore aux incendies. De ce fait, près de la moitié de la forêt humide d’Amazonie pourrait se transformer en paysage désertique d’ici 25 ans.

Pour le climat, il est donc urgent de maintenir la qualité des écosystèmes marins et forestiers. Et afin de garantir la sureté de la planète pour les générations à venir, il nous faut imposer, par l’instauration d’une justice pénale internationale pour l’environnement, une protection des forêts et des océans, mais aussi donner corps à une justice restaurative afin de rétablir l’équilibre planétaire dont nous dépendons tous. "

Le leader pacifique de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, le Cacique Raoni Metuktire, lutte depuis des années pour préciser et défendre les droits des tribus qui vivent dans la forêt Amazonienne, poumon vert de la planète, que les bucherons et agriculteurs industriels assaillent et réduisent constamment. En s’alliant avec d’autre tribus, le chef Raoni a obtenu du gouvernement brésilien la délimitation du territoire des indiens d’amazone qui sous entend l’interdiction légale de déforestation pour cette zone. Hélas, cette interdiction est sans cesse remise en cause par de nouvelles lois.
Raoni a également lutté, pour arrêter la construction du barrage de Bello Monte qui est en train de détruire la biodiversité de la foret vierge, avec le mode de vie des populations environnantes. Cela revient souvent à les condamner. Ces tribus, coupées depuis toujours de l’extérieur, n’ont aucune résistance immunitaire contre les maladies du monde occidental : nombreux seront les morts si un lien devenait obligés avec les populations urbaines.
http://www.survivalfrance.org/actu/7179
Le Cacique espère, bientôt, faire reconnaitre légalement le crime d’écocide.

Soutenu par des gens de renom : les chanteurs Sting et Bernard Lavillier, Nicolat Hulot, l’acteur Pierre Richard qui était présent ce mardi dans la salle, le chef Raoni a aussi rencontré François Mitterrand, Jacques Chirac, Juan Carlo, François Hollande, prince Charles, Jean Paul II...

Il y a peu d’années, le Cacique Raoni avait eu l’idée de créer une véritable alliance avec d’autres peuples qui auraient en commun avec le sien un mode de vie totalement naturel. Il a d’abord fallu aplanir quelques tensions inter-tribales. Finalement, une première alliance officielle des Gardiens de Mère Nature a été scellée par sept chefs de tribus Brésiliennes le 14 avril 2015.
https://fr-fr.facebook.com/raoni.co...
Maintenant, celui que l’on surnomme le Gandhi de la forêt amazonienne tente d’augmenter le nombre des membres de l’alliance en l’ouvrant sur des représentants de peuples traditionnelles du monde entier, une sorte d’ONU réservée aux peuples autochtones :
https://www.helloasso.com/associati...

Étaient présent à cette ébauche d’alliance intercontinentale, de gauche à droite sur la photo, avec en arrière plan leur interprètes :
- Parfait Dihoukamba
Babongo, peuple du Niari sud congo- Brazaville. Il est aussi originaire de forêts menacées.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...
- Lino Mamani
Peuple Quechua, Pampallaqta, Pérou, Gardien des espèces originales de pommes de terres, qui peuvent se développer sans pesticides et pourraient disparaitre.
http://www.fao.org/potato-2008/en/p...
- Cacique Raoni Metuktire
Chef des indien Kayapos, fondateur de l’alliance des gardiens de mère nature.
En fin du premier lien, on peut entendre sa voix d’homme portant un labret à la lèvre inférieure en symbole de son engagement de guerrier voué à la vie à la mort à la défense son peuple :
http://www.franceinfo.fr/actu/monde...
http://raoni.com
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rao...
- Kanako Yanato Yalwalapiti
Peuple Yawalapiti, Brésil. Fils du Cacique Pirakuman Yawalapiti récemment décédé, bras droit de Raoni. Son père l’avait accompagné dans toutes ses luttes. http://www.france24.com/fr/20151204... https://www.youtube.com/watch?v=O5w...
- Mundiya Kepanga
Communauté Kobé Tiumbali, Papouasie Nouvelle Guinée. Il dit de lui qu’il est né sur des feuilles, comme tout ceux de son peuple, qu’ils sont frères des arbres et qu’il a une vocation plus que légitime de parler en leurs noms.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mun...

Autres intervenants :
- Humberto Piaguare, peuple Secoya, Equateur.
- Kamikia Kisedje, peuple Suya, Brésil.
- Antonella Calle, Yasunidos, Equateur.
- Gert-Peter Bruch, président de PLANÈTE AMAZONE, l’association française de soutient aux peuples d’Amazone.
- Antonia Melo da Silva, Movimento Xingu Vivo Para Sempre, Brésil.
- Felicio Pontes, procureur du MPF (Ministère Public Fédéral), Brésil.
- Olivier Petitjean, Observatoire des Multinationales, France.
- Valerie Cabane, porte parole du mouvement citoyen End Ecocide On Earth, France,
et d’autres encore.

Pour ceux qui voudraient REJOINDRE, OU SOUTENIR "L’ALLIANCE DES GARDIENS DE MÈRE NATURE", OU L’ONG DE RAONI METUKTIRE ET GERT PETER BRUSH, "PLANÈTE AMAZONE" contacter :
http://raoni.com/contact.php
mail : communication@planeteamazone.org
Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie

Cliquer ici pour l’article pécédent : DANS LES COULISSES DE L’ALBUM

Retour à l’ACCUEIL DU SITE

Autres articles