Je t’aime tous les jours

lundi 4 octobre 2010

Didier jeunesse, 2006.

Quand une maman part quatre jours, on prend quatre cailloux blancs : un par jour sans elle. Et on en retire un tous les jours, pour attendre son retour.

Un livre qui s’ ouvre en hauteur, comme un calendrier.

Traduit et publié en Thaïlande, Corée du Sud et Italie.

> à propos de Je t’aime tous les jours . .........................................................................................................................................

.........................................................................................................................................

.........................................................................................................................................

> Retour aux autres livres.

Autres articles