Ils en parlent...

mercredi 15 octobre 2014

chroniques sur "la forêt des totems"

La revue des livres pour enfant n° 280 - Décembre 2014

Merci GL pour les photos !

Enfantipages

« Ses parents le croient Grand Aventurier avec des majuscules, sauf que c’est tout le contraire. Max doit pourtant rejoindre sa mère, anthropologue, en plein cœur de l’Amazonie où elle cherche une peuplade encore inconnue. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Max est kidnappé par d’étranges individus qui refusent d’être les bêtes curieuses de blancs en mal de sensations. L’aventure l’attend au coin des totems et ce n’est pas pour lui plaire !

Qu’il est drôle ce roman ! Avec son écriture qui pétille, ses situations qui dérapent, son héros qui n’a rien d’un héros, Muriel Zürcher mène son récit par le bout du rire et c’est irrésistible. Dénonçant au passage les grands sentiments qui croient apporter la bonne parole, l’intrusion qui peut être fatale, l’auteure signe un super-livre à l’aventure décalée ! Quant aux qualités cachées il faut les laisser s’exprimer ! A lire dès 9 ans. »

Lectures en vrac

« Excellent ! Un coup de cœur !J’aime beaucoup cette collection et c’est un peu par hasard que j’ai pioché ce livre dans la pile "à lire", la couverture m’ayant bien attirée :) Bonne pioche !

Récit très humoristique raconté à la première personne, par Max, 12 ans. Il se retrouve dans la jungle amazonienne à la recherche de sa mère (anthropologue partie à la découverte de tribus), avec comme nounou un type assez loufoque... Enlevés par les Indiens, (des Indiens, vraiment... ?) les deux malheureux vont aller de surprises en surprises !

Bon j’en ai déjà trop dit ! A lire dès 9 ans et tant que vous avez l’âme d’un aventurier ;) »

Ricochet :

Muriel Zürcher court le long de son récit, brode des aventures folles, entoure son narrateur Max d’une suractivité en contraste total avec son caractère réflexif. Le résultat ne peut être que drôle, de bric et de broc, fourmillant.

Le blog Mademoizelle :

Avant tout un roman d’aventures, La Forêt des Totems questionne en filigrane les relations parents-fils avec beaucoup d’humour et de piquant grâce à un anti-héros qui apprendra à s’affirmer tel qu’il est.

Des livres et des enfants :

Si ce roman est drôle, il offre aussi une belle réflexion sur le développement durable, la conservation des forêts primaires et de leurs peuples.

La boîte à bonbecs :

Récit très humoristique raconté à la première personne, par Max, 12 ans. Il se retrouve dans la jungle amazonienne à la recherche de sa mère (anthropologue partie à la découverte de tribus), avec comme nounou un type assez loufoque... Enlevés par les Indiens, (des Indiens, vraiment... ?) les deux malheureux vont aller de surprises en surprises ! J’en ai déjà trop dit !

Autres articles