Ils en parlent...

mardi 4 novembre 2014

Toile de dragon... sur la toile et ailleurs

Quelques chroniques relevées ici et là :

Page des libraires :

La mare aux mots

Mais quelle merveille ! Tout d’abord avec les planches de QU Lan dont la plupart sont à tomber par terre. Le texte extrêment poétique [...] parle ici de l’art, de la liberté, de la beauté de la nature, de la folie de ceux qui veulent tout s’approprier. Un album absolument magnifique dont vous risquez de tomber amoureux.

CroquLivre

Un album scintillant de beauté et de poésie, tant par la beauté du texte que par celle des illustrations, peints avec brio par Muriel Zürcher et Qu Lan. Des dessins pleins de finesse, de légèreté et d’éclat, des couleurs chaudes à dominante de rose et de gris, la délicatesse des coups de pinceau. Une toile enivrante de beauté artistique qui dévoile un pur régal pour les yeux.

Libération

Il était une fois, dans la Chine impériale, un enfant absolument pas orphelin, mais tellement doué pour le dessin que son destin devait s’avérer lourd de solitude Un vieil homme lui offre le pinceau et l’encre de ses rêves Faute de papier, il se met a peindre sur les toiles qu’il a à sa disposition, a savoir les toiles d’araignée Saura-t-il répondre aux desiderata de l’empereur, qui le fait venir afin que les mille et une pièces de son palais aient chacune leur dragon ? Qu Lan (Chinoise née en 1977 qui vit en France) dessine très bien les petits garçons tristes. Claire Devarrieux

Histoires et Gourmanlises

Un album scintillant de beauté et de poésie, tant par la beauté du texte que par celle des illustrations, peints avec brio par Muril Zürcher et Qu Lan. Des dessins pleins de finesse, de légèreté et d’éclat, des couleurs chaudes à dominante de rose et de gris, la délicatesse des coups de pinceau. Une toile enivrante de beauté artistique qui dévoile un pur régal pour les yeux.

Apprentis d’Auteuil :

Avec ce joli récit d’apprentissage situé dans la Chine ancienne, l’auteur, Muriel Zürcher, nous transporte dans un univers plein de poésie. Un album très réussi, porté par des illustrations délicates et inspirées.

L’hebdo des NOTES bibliographiques :

Famille chrétienne :

Sur l’Ourse bibliophile :

Ne nous arrêtons pas sur le comment et laissons le rêve faire effet… Que de poésie jusqu’à la dernière page qui m’apparaît comme un mélange des poèmes « Liberté » et « Le cancre » de Jacques Prévert.

La librairie les sandales d’Empédocle

Un album à l’histoire belle et envoutante qui est somptueusement illustré. Les peintures de Lan Qu crèvent l’image et semblent animées d’une vie propre. Un superbe album à découvrir pour le plaisir des yeux et d’une belle histoire d’espoir et de talent à raconter.

Le grenier à livres

Ce bel album qui nous plonge dans une Chine ancienne nous parle avec beaucoup d’élégance de la création, du travail de l’artiste et de la notion de liberté qui lui est intrinsèquement lié. Thong-Li est un artiste au grand talent mais sa force créatrice se tarit sous la pression des puissants. Comment garder sa sincérité, l’émotion de son travail lorsque nous sommes assiégés par des forces contraires, par une pression négative ? La chose n’est pas simple et l’actualité nous prouve encore aujourd’hui que ceux qui dessinent le monde courent toujours le risque de perdre la vie. Posséder, contrôler et dominer la beauté semble être l’apanage des plus puissants. Ils n’ont pas compris que la liberté est plus précieuse encore.

Les papotis de Sophie

Un superbe album, qui nous fait voyager, rêver. Une découverte de l’artiste Qu Lan, un beau regard sur l’art.

Le panda lecteur :

L’Occident aurait tant à apprendre de la sagesse orientale, et ce n’est pas cet album qui dira le contraire. La beauté des illustrations de Qu Lan, venant corroborer la belle écriture de Muriel Zürcher, empreinte de ce style que l’on retrouve tant dans les contes, rend la lecture plus agréable encore : on devrait s’arrêter un temps sur chaque double-page, et contempler. Toile de dragon offre une vision de ce que devraient être l’Art, et plus encore la liberté.

La biliothèque de Glow

En conclusion, cet album jeunesse d’une beauté triste mérite d’être lu et contemplé. Il laisse une impression douce-amère après la lecture, et donne l’opportunité de réfléchir, d’y repenser… tout en douceur. Un bel ouvrage à ne pas louper que l’on soit parent ou enfant.

Chez Opalivres :

Cette belle histoire de sagesse est illustrée superbement par des dessins en pleine page ce qui en fait un album grand format exceptionnel. Les couleurs et les portraits sont merveilleux dans le choix et la recherche jouant sur l’opposition entre grandeur et petitesse, pouvoir et tyrannie, lumière et obscurité, force et fragilité, création et liberté. Un coup de cœur !

Autres articles