Phosphore sur Robin des Graffs

dimanche 28 février 2016

« La nuit, Sam tague sur les toits de Paris des couples d’animaux superbes et mystérieux. Le matin, il va au commissariat pour obtenir le nom des SDF mors dans la nuit. Sa chorale rend hommage aux disparus dont l’humanité se fiche... Un jour, une petite Bonnie profite de lui pour s’enfuir du commissariat. Fugueuse en mal d’affection, elle ne le lâche plus. Comment dire non à une fillette qui n’a pas sa langue dans sa poche ? Côtés keufs, c’est double peine : retrouver l’auteur des graffs qu’idolâtrent les réseaux sociaux et le kidnappeur de Bonnie... Un polar bien troussé, avec effets de langue à toutes les pages. Fabienne Jacob »

Autres articles