Bibliographie

lundi 3 septembre 2012

Ecoute Battre Mon Coeur


La musique traverse mes veines, éclate dans mon cœur, pétille sous mon crâne. Des frissons grignotent ma peau jusqu’à la racine de mes cheveux. Solo de batterie. Je ferme les yeux. Mes bras battent l’air en rythme. Ma tête s’accorde à leurs mouvements. Je vibre de tout mon être.


AVIS


Quelques avis sur Babelio

Chronique vidéo de Samia sur ActuSF

"On commence le roman doucement, en pensant trouver un classique adolescent musique-amour-rébellion, et on se retrouve au cœur d’un drame d’une violence extraordinaire, en pleine passion (...)" Sophie Pilaire sur Ricochet

"Souvent, les éditeurs me reprochent de ne pas avoir le langage de mes lecteurs. Nul doute que l’auteure d’Ecoute battre mon cœur, elle, possède ce talent – les collégiens qui aiment la musique ne pourront que vibrer à la lecture de ce récit contemporain plein d’émotion et de feu, dont le titre aurait pu être… Tout pour la musique !" Christian Grenier (l’auteur)

"Ecoute battre mon coeur est donc un roman initiatique où l’héroïne va progressivement découvrir son talent, l’amour, et surtout les concessions qu’impose la vie... même si elle en vient à des actes extrêmes pour obtenir gain de cause. Une histoire sans grande originalité mais agréable à lire !" Takalirsa

"Un beau roman, emprunt de réalisme, de passion, de musique et d’amour, une plume franche et sensible. A conseiller d’urgence aux adolescents qui se retrouveront sûrement dans ces pages ! Moi j’ai adoré ! (...) Une playlist sympathique annoncée en préambule (Supertramp, Pink Floyd, Apocalyptica, Izia, Saez, Muse, Noir Desir mais aussi du classique (...)" Des Vertes et des Pas Mures

"Juste vous dire qu’on entend le cœur de ce roman battre et que le notre bat à l’unisson : formidable roman à découvrir." Les Sandales d’Empédocle - Librairie jeunesse

"Une histoire d’amour et de musique, passionnée et vibrante à la fois !" Les chroniques de Madoka

Prix Ados de Deauville (2014) (prix récompensant un roman sur la musique)


Extrait


J’avais caressé l’idée de toucher à la musique. Mais voilà… on ne gagne pas sa vie en faisant de la musique ; on ne gagne pas sa vie avec un métier de débauche ; on ne gagne pas sa vie en étant en marge de la société… dixit ma mère. Parce qu’elle est comme ça, ma mère : frileuse, angoissée, un mouton. Bref, elle est chiante. C’est vrai quoi ! Les artistes sur cette terre ne sont pas tous des fainéants, des drogués, des alcooliques, des misérables qui vivent aux crochets de l’État ! Alors je fais tout pour l’emmerder, la bousculer, la choquer. Elle déteste le noir, je m’habille gothique. Elle déteste les piercings, j’en ai fait poser trois l’année passée bien visibles. Elle déteste quand je joue du rock ou tout ce qui a une sonorité agressive, je m’éclate avec la batterie installée au sous- sol – insonorisé – de notre maison.

Autres articles