Bibliographie

lundi 14 septembre 2015

Le village où les enfants ne riaient plus



Comme tous les enfants Louise aime rire et s’amuser. Tous les étés, elle passe ses vacances ches sa grand-mère à la campagne et y retrouve ses amis : Violette et Clément. Mais le prochain été rien ne se déroulera comme prévu.


AVIS


"L’auteur arrive, avec habileté, à aborder en peu de pages, un panel de thèmes d’actualité, poussant le lecteur à la réflexion." On lit trop dans cette bibli

"C’est un livre à lire avec son enfant, ou avant ou après, mais de façon à pouvoir en parler avec lui, car je pense qu’il peut soulever beaucoup de questions. Il serait même normal qu’il en soulève. Et si ce n’est pas le cas, il semble essentiel que le parent de lui-même donne d’avantage de clefs de compréhension au jeune lecteur. (...) C’est le livre parfait à lire avant de partir passer une semaine de vacances chez mamie, pour partir la tête pleine de rêves et d’aventures à vivre." La Lecturienne

"L’intrigue de ce roman est vraiment bien menée et, Louise et sa grand-mère sont vraiment des personnages très attachants. Et même si, on se doute de ce qui va se passer, l’histoire est prenante et nous fait passer un bon moment (...)" Mon Univers des Livres

"Un petit roman sympathique et parfois drôle, qui aborde la question des jeux vidéos et qui se lit très vite !"L’Heure de Lire

"Le village où les enfants ne riaient plus est une lecture rapide qui donne envie de sortir, de prendre son vélo, de chanter, de sauter, de courir."Entre les pages

"Un livre qui n’incitera peut-être pas vos enfants à être plus sage (et c’est tant mieux)" BDLL


Les Prix


Ce roman a été sélectionné pour les prix suivants :

*Prix du Livre Paris-Orly - 2017

Ce roman a été pré-sélectionné pour les prix suivants :

*Prix Littéraire Jeunesse de la Ville de La Garde des CM2 - 2017


Extrait


Elle met sa menotte dans celle de Louise et la tire à sa suite. Elles entrent dans une salle entièrement blanche aux vitres teintées. Sur une très longue table se trouvent un gros ordinateur et toutes sortes de machines étranges dont Louise ne connaît même pas le nom ni l’utilisation.
— Là, c’est le laboratoire de finalisation. Maman y termine ses expériences.
— Ta maman ? s’étonne Louise.
— C’est une grande savante ! dit fièrement Lila. À l’étage, il y a le laboratoire de fabrication où maman fait des tests sur les animaux, la nourriture, les en...
Brusquement, la petite fille se tait, les joues rouges. Elle trotte jusqu’à une table, pioche dans un bol et en sort une poignée de bonbons multicolores.
— Tu en veux ? demande-t-elle vivement.
Louise s’approche à son tour. Elle repère du pop-corn et de la barbe à papa. Ses yeux s’agrandissent d’envie.
— Ne te gêne pas, c’est fait pour ça !
— Je peux vraiment ?
Louise n’attend pas la réponse. Elle plonge la main dans le maïs éclaté et en extirpe une bonne poignée qu’elle enfourne avidement dans sa bouche.
— Merchi, ch’est gentil.
— Tu aimes ?
— Oh oui ! On aurait dit une pomme d’amour au caramel ! s’exclame Louise.
— Prends aussi de la barbe à papa.
Louise arrache un morceau aérien rose vif et collant. Elle place la portion de barbe à papa entre ses lèvres.
— Succulent !
— Quel goût as-tu ? demande innocemment Lila.
Louise hausse les sourcils.
— Ben...
Elle fait claquer sa langue contre son palais.
— Crêpe banane-chocolat !

Autres articles