Bibliographie

lundi 26 août 2013

Les ailes de la Syphide

Roman ado, Thierry Magnier, 2013. 181 pages. Illustration de couverture Atsuko Ishii.

Pourquoi ai-je attendu si longtemps pour écrire une histoire sur fond de danse classique, alors que c’est depuis l’enfance un univers qui me fascine ? Mystère. C’est peut-être le film "Black Swan" qui m’a décidée à le faire : il montre (de façon assez lourdingue, mais efficace, voir mon commentaire ici) que le cadre du ballet romantique se prête particulièrement bien au développement d’une histoire fantastique, dans la mesure où tous ces grands ballets mettent largement en scène le surnaturel. Si j’ai choisi celui de "La Sylphide", c’est sans doute parce que c’est le premier que j’ai pu voir intégralement, dans la version remontée par Pierre Lacotte pour la télévision (en 1972, pour fêter l’inauguration de la télé en couleur !). Quant au secret que cache Lucie, je ne l’ai découvert moi-même qu’en cours d’écriture et le roman a pris ainsi un tour que je n’avais pas du tout prévu au départ...

Résumé Lucie est sur un lit d’hôpital, face à deux flics qui veulent savoir comment elle est arrivée là. Alors elle leur raconte : à bientôt seize ans, elle a décidé d’arrêter ses études pour se consacrer à la danse. Douée et travailleuse, elle intègre sans problème le Conservatoire de Lyon et décroche le rôle-titre du ballet "La Sylphide", personnage surnaturel qu’elle a toujours rêvé d’incarner. Mais peu à peu elle découvre sur elle les signes d’une étrange métamorphose et le rêve vire au cauchemar. Son corps renferme un secret qu’elle veut découvrir et qui risque de l’entraîner vers la mort... à moins qu’un secret en cache un autre, encore plus douloureux.

Voir la présentation vidéo du livre


- Prix des lycées de Rueil-Malmaison

Voir la revue de presse


Mes autres titres dans la collection Roman ado :

Autres articles