Blog

dimanche 29 mai 2016

Etonnants voyageurs, ça déménage, et moi aussi !

J’ai fort négligé ce blog ces derniers temps, malgré une actu passionnante... Ah bon, ça ne vous passionne pas, mes virées dans les salons et écoles ? Vous préférez les scoops personnels, j’en suis sure, alors je vous révèle l’événement de ma vie privée en cette fin de printemps : je quitte la région parisienne et me replie au vert, au moins pour une année. J’ai donc été tellement occupée par les tris, remplissages de cartons, etc. qu’entraîne inévitablement le fait de quitter après quatorze ans (un record absolu pour nous, qui avions déménagé tous les trois ou quatre ans jusque-là) une grande maison familiale, que je n’ai guère eu le temps de partager ici mes habituels comptes-rendus de rencontres.

Etonnants voyageurs à Saint-Malo, ça valait pourtant le coup ! Arrivée en amont pour des rencontres scolaires autour d’Esclave !, (le thème étant "Cap sur les Caraïbes"), j’ai mis à profit ces premières journées pour redécouvrir la ville, visitée il y a 40 ans. A l’époque, quelques bolées de cidre sur les remparts suffisaient à me griser, provoquant des comportements déplorables que je condamne aujourd’hui avec la dernière rigueur : ce n’était pas beau à voir, je le confesse, voir ci-dessous.

Cela m’a permis aussi de partager quelques bons moments (pâtisseries, thé et bols d’air) avec Cathy Itak, et de faire un bref tour à la Nuit debout de Saint-Malo dont elle est un des piliers. Puis il y a eu le "cocktail déjeunatoire" (non, je n’invente rien, c’était rédigé ainsi) inaugurant le festival. J’ai ainsi vu Hubert Reeves en vrai, salué avec plaisir mon ex-condisciple de Fémis Carole Martinez, toujours aussi chaleureuse et sympa, et la non moins chaleureuse et sympa Susie Morgenstern qui m’a, mais oui, présenté Joseph Boyden : quelle émotion !

Avec Cathy et la tombe de Chateaubriand

Et comme je ne fréquente plus que des VIP, j’ai rejoint la bande des (U) quatre et l’équipe Nathan pour les choses sérieuses : boire et manger. Le salon lui-même a été évidemment arpenté par de très nombreux curieux, dont un certain nombre ont bien voulu s’arrêter devant ma table. Entre les visiteurs et mes voisins de table, Alex Cousseau et Valie, le temps ne m’a pas paru long. Tout juste si j’ai eu le temps de faire de brefs coucous à quelques auteurs jeunesse et de demander une dédicace à Joseph (oui, maintenant je l’appelle par son prénom), de participer à une table ronde sur l’aventure et de dîner en bonne compagnie.

Ma présence, ma prestation, devrais-je dire, a été immortalisée par la presse : "Ouest France" et "Mon quotidien"

Bref, tout cela était fort agréable, les rencontres scolaires bien préparées et animées, le cadre magnifique, l’organisation sans failles... j’espère qu’on m’invitera encore !

Autres articles