Blog

jeudi 17 septembre 2015

Puisqu’il faut bien rentrer...

Voilà trois semaines déjà, et je n’ai pas encore pondu mon petit article de rentrée… Assez traîné les pieds, il FAUT rentrer !

Ce n’est pas toujours facile. Cela veut dire :

- rentrer entre quatre murs, après un été incroyablement ensoleillé où l’on a vécu dehors
- retrouver les plannings, la paperasserie, après des semaines d’insouciance
- reprendre le fardeau des soucis personnels, après l’avoir déposé un moment sur le bord du chemin
- ne plus avoir autant de temps à partager avec ceux qu’on aime

Et puis, pour moi, cette rentrée littéraire où je n’ai pas de parution est un peu difficile. Ce n’est pas sans un pincement de jalousie, soyons honnête, que je lis les articles élogieux qui saluent les publications jeunesse de l’automne, même si je me réjouis pour les copains-copines qui en bénéficient de façon tout à fait méritée. Ce n’est pas sans un peu d’amertume que je vois encenser certains romans adultes de la rentrée littéraire (et sans une satisfaction mesquine que je les vois se faire démolir, hin, hin !) qui me paraissent bidon, alors que le mien (pas génial, mais pas plus bidon, je crois) est toujours en quête d’éditeur. Bon, c’est la règle du jeu. Je n’avais qu’à travailler davantage.

Pour me remonter le moral, il me reste les souvenirs ensoleillés de l’été ; pour me redonner confiance, l’annonce d’une bonne nouvelle par un éditeur, et pour me donner envie de poursuivre, plusieurs projets dans lesquels j’ai envie de me lancer. C’est reparti.

Quelques images d’été, en ce presque automne :

Mon bureau d’été : étape du manuscrit au tapuscrit Mon bureau d’été bis : il faut savoir lâcher l’ordi pour la petite cuillère Mon salon d’été : thé avec les aïeux Ma salle à manger d’été : sous les étoiles avec les amis

2 Messages de forum

  • Puisqu’il faut bien rentrer... 17 septembre 2015 11:20, par séverine vidal

    il a l’air joli ton été !
    et pour ton livre je t’envoie mille bises de réconfort !

    • Puisqu’il faut bien rentrer... 17 septembre 2015 12:09, par Pascale Maret

      Merci Séverine ! (tu t’es reconnue, hein, dans les copines qui me rendent jalouses ?)

Autres articles