Blog

jeudi 4 septembre 2014

Welcome back !

On est rentré

L’été pourri
De retour chez soi, chacun commente le temps qu’il a fait, se plaint de n’avoir pas eu un bel été. C’est vrai, il n’a pas fait très beau, il a plu pas mal aussi.

Mais pour moi, l’été a été plutôt beau. D’abord, j’ai eu chaud, très chaud, en République Dominicaine, où je suis allée passer une semaine à l’orphelinat de NPH. Au programme : pas mal de séances de lecture aux enfants désoeuvrés en cette période de congés, et puis, tout de même, une petite sortie à la mer !

De là, repli sur la Haute-Loire. L’avantage d’être à la campagne, c’est qu’on n’est pas privé de plage en cas de météo maussade et que l’on peut tout de même se balader. Et puis le temps humide vous dispense de la corvée d’arrosage et réussit à vos plantations. Jamais je n’avais vu le paysage aussi vert fin août ! J’ai juste un peu râlé de n’avoir pas pu porter beaucoup la petite robe d’été achetée en solde (en revanche le jean vert et le pull en coton épais ont été bien amortis).
Mais trêve de considérations frivoles : le temps pluvieux de fin juillet début août m’a également permis de passer plus facilement trois heures par jour devant mon ordi, au lieu de traîner au jardin. J’ai donc terminé la réécriture de mon roman pour adultes, dont je ne sais encore trop que faire… Mais bon, mission accomplie.

Quoi de neuf à présent ?
Après une pause électronique bienvenue, il m’a fallu répondre enfin aux mails et aux premières demandes d’invitations reçues pour cette année scolaire. Mon calendrier provisoire est à voir ici.

On va aussi se remettre dans la course aux prix : je ne suis pas en lice pour le Goncourt, pas encore, mais j’ai d’autres sélections sous le coude :
- Pour L’oiseau arlequin : Prix Atout lire CP-CE1-CE2

- Pour La véritable Histoire d’Harrison Travis, Prix des collèges de Montauban

- Pour Les ailes de la Sylphide  : Prix de la Citoyenneté, Prix Sésame et Prix Tatoulu

Et j’en ai même déjà un dans la poche : Le prix Lirélire 2014 de l’école européenne du Luxembourg pour La véritable Histoire d’Harrison Travis, que j’irai recevoir dans les prochains mois.

Quant aux projets d’édition et d’écriture… Il est encore un peu tôt pour en parler, faut que je prenne le temps de me réhabituer à ne plus avoir ça sous les yeux en me levant le matin...

Autres articles