Biographie

samedi 13 octobre 2012

Je suis née à Romans dans la Drôme, pour très vite quitter le Dauphiné pour la Bourgogne du Sud, où j’ai grandi et où je vis encore.

Les livres ont été mes compagnons d’enfance, me permettant très tôt de vivre mille vies différentes. J’ai commencé d’écrire vers l’âge de 8-9 ans, d’abord des sketchs, puis des petites pièces de théâtre. J’ai ensuite eu au lycée ma période poèmes (très courte !), qui m’a valu ma toute première publication (un poème contre l’Apartheid paru dans une revue féminine). Puis ce fut la course aux concours de nouvelles, auxquels je dois mes publications suivantes. Vers vingt ans, j’ai essayé d’écrire mon premier roman, destiné aux « grands ». J’ai alors commencé ma collection de lettres de refus d’éditeurs, que j’ai continué d’étoffer les années suivantes ( une magnifique collection qui dépasse allègrement les cents lettres !).

Jusqu’au jour où j’ai redécouvert la littérature jeunesse et les sensations magiques de mon enfance qui s’y rattachaient. Nouvelle plongée dans cet univers. Et enfin premier roman publié, « Mon beau miroir », en 2005.

Au niveau professionnel, un bac scientifique en poche, j’ai débuté des études de maths à cause du côté si rassurant des chiffres, qui alors me séduisait. J’ai toutefois très vite bifurqué vers le social, qui venait répondre à l’envie que j’avais du haut de mes vingt ans de changer le monde. Je n’en ai pas moins gardé une tendresse particulière pour les chiffres, à l’origine de mon troisième roman publié, Dix.

Assistante sociale dans un centre médico-social le jour, je continue depuis d’écrire le soir, la nuit, avec un faible pour les histoires où le fantastique vient pointer le bout de son nez dans une réalité trop bien rangée.

Autres articles