A la radio

  • lundi 17 novembre 2014

    Mesrine, ennemi public n°1

    Jacques MESRINE. ce nom est connu de tous, il a inspiré de nombreux films, des chanson, des livres... Il est devenu un mythe. A quoi est-ce dû ? A sa mort très controversée, il y a maintenant 35 ans ! Au personnage à la fois débonnaire fanfaron, mais aussi cruel et intrépide ? Aux médias qui lui ont fait la part belle ? Aux policiers et gouvernants qui le traquaient le redoutaient ? Une émission sur Mesrine, sa vie, son parcours, inaugure la saison. Fabrice Drouelle aux commandes. C’est une (...)
  • jeudi 19 juin 2014

    Germaine Richier, la femme qui court

    Germaine Richier, la femme qui court En référence à l’homme qui marche de Giacometti, plus célèbre que son propre homme qui marche, j’ai appelé cette émission sur Germaine Richier "la femme qui court" car Germaine Richier était en avance sur son temps. Elle a toute sa vie recherché la nouveauté, créé des formes, des couleurs. c’est sa vie de sculptrice géniale que je tente de raconter dans ce nouvel opus de "Au fil de l"histoire" sur France Inter. Merci à Patrick Liegibel pour sa confiance renouvelée. (...)
  • mardi 30 avril 2013

    AMBROISE VOLLARD MARCHAND DE TABLEAUX

    AMBROISE VOLLARD MARCHAND DE TABLEAUX Venu de l’île de La Réunion, Ambroise Vollard s’installe à Paris, après un petit par Montpellier. il vient y faire son droit. Mais très vite, il est attiré par les oeuvres d’art, les tableaux en particulier. Il rencontre le fameux Père Tanguy et découvre le travail d’obscurs peintres, loin d’être célèbres, les impressionnistes.. Ambroise Vollard va devenir le marchand d’art le plus célèbre du XXème siècle. Découvrez son histoire sur France Inter le 8 mai... ou (...)
  • jeudi 25 avril 2013

    MALADIES sur FRANCE INTER

    France Inter, round n°1 France Inter, c’est un peu comme ma maison. Quand j’avais 15 ans, j’écoutais "Pollen" (heureusement, cette émission a duré super-longtemps, du coup, personne ne peut compter mon âge...) et aussi le pop Club de José Arthur... J’aimais aussi les tréteaux de la nuit, ça me faisait rêver... Et puis, ah... je ne peux pas tout citer, le tribunal des flagrants délires, plus tard rien à cirer et là-bas si j’y suis... et maintenant toutes les émissions en vrac... le grand entretien, (...)