Pour papoter, bloguer, échanger, c’est ici

samedi 7 mars 2015

A vous qui m’écrivez...

C’est à vous, si nombreux, qui m’écrivez que je m’adresse aujourd’hui.

Que ce soit par lettres ou par mails, par skype ou par les réseaux sociaux...

Que ce soit mes lecteurs ou leurs enseignants...

Que ce soit pour me poser vos questions ou me demander mon opinion...

Et qui devez trouver grossier de ma part, que je ne prenne pas, moi la peine de répondre...

Sachez que ce n’est pas, comme certains ont l’air de le penser, que je ne veux pas répondre ou correspondre avec des classes.

Mais je vous prie de vouloir comprendre que vu l’infinitésimalité du temps disponible dont je dispose, qu’il m’est matériellement IMPOSSIBLE de le faire.

Lorsqu’enfin je rentre chez moi en fin de semaine après avoir rencontré plusieurs centaines d’enfants et juste avant d’embrayer sur deux jours de salon et dédicaces, vous ne vous imaginez probablement pas que m’attendent d’autres lettres et mails que le vôtre, soit une bonne trentaine par semaine.

En jetant un oeil à mon planning 2015, vous constaterez que pour moi, il n’est même pas question de vacances scolaires ni de février ni de printemps.

Sans même évoquer le fait qu’il me faut aussi du temps pour les écrire, mes livres !

Alors présentez mes excuses à vos élèves.

Dites-leur que je lis tout ce qu’on m’envoie et en suis très touchée.

Dites-leur que je suis ravie de l’émotion suscitée par mes livres.

Dites-leur que cela me fait très plaisir qu’ils me l’expriment.

Dites-leur que j’adorerais passer des heures à leur répondre.

Mais dites-leur aussi qu’à l’impossible nul n’est tenu.

En vous remerciant de votre bienveillante compréhension

Autres articles