Mes livres

mercredi 5 février 2014

Je suis l’aîné et je ne peux compter sur personne

.

.

- Thèmes :

Relations grand-mère/petits-enfants - relations frères/sœur - deuil - résilience - animal magique

.

- Présentation :

À la mort de leur maman, Aurélien, Bérénice et Corentin sont recueillis par leur grand-mère, Tatiana. Le problème, c’est que celle-ci est généreuse. Trop généreuse ! Elle passe son temps à aider les gens du quartier et oublie de s’occuper de ses petits-enfants. Sur qui retombent alors toutes les corvées ? Sur Aurélien, l’aîné, qui en a gros sur le cœur.

Mais un jour, arrive Cardamine, une stupéfiante petite souris. Non seulement elle sait écrire des messages aux enfants avec ses pattes mais surtout, elle va être capable de les aider dans des situations difficiles et même dangereuses…

.

- Les ingrédients de cette histoire :

- Trois enfants (Aurélien, Bérénice et Corentin) de 11 ans, 7 ans 1/2 et 3 ans, ébranlés par la mort de leur mère (les parents ont divorcé deux ans plus tôt et le père est parti travailler en Afrique, coupant les ponts avec sa famille).
- Une grand-mère excentrique, Tatiana (elle refuse qu’on l’appelle "mamie" parce qu’elle trouve que ça fait "vieillarde") qui n’hésite pas à accueillir chez elle ses trois petits-enfants. Mais elle est tellement généreuse qu’elle passe ses journées à aller aider les gens du quartier en difficulté, oubliant de récupérer les petits à la garderie, de rentrer à temps pour préparer les repas, de faire la lessive, etc., bref, de gérer le quotidien d’une famille.
- Une petite souris magique (qui annonce elle-même qu’elle s’appelle Cardamine). Elle est capable :

* d’entrer et sortir de sa cage à sa guise pour mener sa vie.

* d’écrire aux enfants de mystérieux messages avec ses pattes.

* de donner dans ces messages de précieuses instructions pour aider les enfants à se sortir de situations difficiles.

Bizarrement, les messages de cette souris magique exhalent le parfum qu’utilisait la maman. La petite bête serait-elle envoyée par celle-ci, depuis l’au-delà, pour soutenir les enfants désemparés ?

- Un ami de la grand-mère, Léon, qui est aussi son "amoureux transis". Il lui apporte des bouquets, et aussi des poèmes d’amour glissés dans de jolies enveloppes. Il est solide, attentif et bienveillant à l’égard des enfants.

- Un assortiment de "paumés", bons ou mauvais, qui viennent pimenter et parfois même menacer la vie quotidienne de Tatiana… et donc celle d’Aurélien, Bérénice et Corentin.

.

- Un extrait  :

« Bérénice, qui n’avait pas encore desserré les dents, a sifflé :
- Super ! Je te remercie. À cause de toi, on s’est fait gronder. Séverine va être en retard à son cours de salsa...
- Et son zamoureux l’est pas content, a ajouté Corentin, boudeur, montrant la voiture qui s’éloignait en faisant crisser ses pneus.

Une grosse bouffée de colère m’est montée à la gorge. J’essayais d’arranger les choses et voilà comment mes frère et sœur me remerciaient !

J’ouvrais la bouche pour répliquer vertement quand j’ai vu les larmes couler sur les joues de Bérénice. Ma fureur est retombée aussitôt et j’ai senti ma bouche trembler. J’avais bien envie de pleurer, moi aussi. Mais voilà, j’étais l’aîné et, si je ne tenais pas le coup, nous allions tous nous effondrer. »

Autres articles