Blog

  • lundi 20 juin 2016

    À propos de La carotte se prend le chou

    À l’occasion de la sortie de mon dernier « polar parodique », Le Hibou n’est pas manchot, Nathan a décidé de rééditer La carotte se prend le chou en grand format. Lisa Mandel, qui avait illustré la version poche, a décliné l’offre de Nathan de réillustrer ce titre. Finalement, c’est Éric Meurice qui s’y est collé, et il a fait des merveilles, jugez plutôt !
  • lundi 20 juin 2016

    À propos de mon livre, Le hibou n’est pas manchot

    Il y a quelques jours est paru Le hibou n’est pas manchot. C’est le quatrième « polar parodique » que je publie chez Nathan, mais mon premier grand format. Le basculement du marché de la littérature jeunesse vers le grand format au détriment du poche, qu’on observe depuis quelques années, ne laisse pas de m’étonner à l’heure où les familles auraient plutôt tendance à se serrer la ceinture. L’explication tiendrait au fait qu’en publiant un roman en grand format, l’éditeur offre au texte un bel écrin et (...)
  • lundi 13 juin 2016

    À propos de mon livre, Le génie de la bouteille de lait

    Quelques années après Le génie de la bouteille de ketchup, que j’avais publié chez Hatier – un titre hélas épuisé ! –, je publie ces jours-ci une autre histoire de génie chez Bayard ; cette fois, notre génie se niche dans une bouteille de lait. Pas facile, décidément, de trouver un génie à la hauteur, capable d’exaucer les vœux de ses « bons maîtres » : le premier génie était d’une incroyable mauvaise foi, celui-ci est sourd comme un pot : il comprend tout de travers ! Ce texte s’inscrit dans la (...)
  • dimanche 15 mai 2016

    Illustrateurs, je vous aime !

    Douze ans après Le Voleur de clés, chez Magnard, Maud Riemann vient d’illustrer ma série Mes premières enquêtes , dont les deux premiers tomes, Le fantôme du château et Mystère au zoo, viennent de paraître chez Auzou. Son style a évolué – Le Voleur de clés était son premier livre –, mais j’apprécie toujours autant son travail. Encore une victime de (la) Maud ! L’occasion de lui rendre hommage ainsi qu’aux 35 autres illustrateurs (à ce jour) qui ont illustré au moins un de mes textes. Ce ne doit pas être (...)