Passe le temps...

mardi 15 avril 2014

Villeurbanne, un salon chaud !

15-04-14

MERCREDI

Voyage et arrivée, rien de bien intéressant...

JEUDI

Une journée magique, pleine de sourires, d’étoiles dans les yeux et du bonheur dans la tête.
Au collège Notre-Dame de Bellecombe.
Trois classes de 4ème garnies d’élèves curieux, drôles, attentifs, généreux et… écrivains en herbe !
Oui, oui, vous lisez bien.
Des élèves « couvés » par leurs professeurs de français et documentaliste.
Là, j’admire le courage de Mme Parseghian (professeur de français) pour avoir lancé un atelier d’écriture avec ses deux classes de 4ème (jaune et orange) dès le début d’année scolaire pour le résultat suivant : un petit livre publié, drôle, original avec lequel les élèves se sont visiblement éclatés !
Comme moi à la lecture !
Bravo à toutes et tous, vous avez gagné votre pari ! Merci d’avoir partagé les aventures du jeune Pafou. Merci pour vos dédicaces !

Vous savez comme j’apprécie la bonne chère, aussi je vous conseille un restaurant (petit mais fabuleux) à Villeurbanne, un libanais : La Petite Tendance ! Un régal et le patron est aussi chaleureux que généreux.

VENDREDI

Repos.
Mon corps récupère du voyage et mon esprit s’évade vers des projets en instance qui me tiennent à cœur.
J’ai pu ainsi profiter d’une amie que je n’avais vue depuis longtemps.
Merci, Geneviève, pour cette soirée tranquille et souriante.

SAMEDI

Waouh !
La fête du livre de Villeurbanne s’étend dans la rue et déborde dans différents lieux.
Il a fait chaud, très chaud ! Je n’ai pas vu grand-chose des animations diverses, mais j’ai pu admirer des poules géantes, j’ai trouvé Charlie en chair et en os, j’ai fait des rencontres essentielles et improbables (clin d’œil à Tania Sollogoub).
Beaucoup de dédicaces.

Une pensée spéciale à Nina qui a dévoré Graff’in love dans la nuit, pour revenir le dimanche et embarquer Écoute battre mon Cœur et Brune et Jules…

Merci à Sel, jeune illustratrice de talent (Monsieur Berlu et coquelicots, aux ed. MiC_MaC). Elle a supporté ma présence durant tout le week-end. (Merci à toi pour ta disponibilité, ton sourire et ta bonne humeur !)

Je fais l’impasse sur le restaurant du soir, pas ma tasse de… thé. D’autant que la fatigue a eu raison de mon corps.

DIMANCHE

On remet ça !
Moins de dédicaces, moins de monde. Il a fait si beau que je le comprends.
Une « rencontre » pour les lecteurs, à 16h, en compagnie de Marcus Malte et Tania Sollogoub : « Il y a le livre, le texte du livre, mais qui est derrière le texte ? ».

Une soirée improbable en compagnie de Fred. Mais qui est-elle ? Une femme formidable, une humaine, une vraie, à l’origine de ce salon que nous soutenons, Les Oniriques à Meyzieu. Merci pour ce moment de complicité, mon amie.

LUNDI

Le retour !

Ah ! Que cela fait du bien de retrouver son chez soi, sa famille pour se ressourcer deux jours et repartir pour le week-end, à Deauville.

À très vite, ici ou ailleurs !

Autres articles