Bibliographie

lundi 6 juin 2011

Automates

Roman indisponible dans cette version


Je m’appelle Andhré-Ann, je vais avoir dix-sept ans et j’ai un rêve inavoué : participer à des compétitions de motos. Sport interdit aux filles ! Grâce à mon père, j’ai pu piloter en cachette... jusqu’à ce que ma vie bascule. Mon frère, Luka, se retrouve dans le coma après une grave chute de moto, et mes parents, faute d’argent pour lui éviter la greffe d’un cerveau-ordinateur, imaginent avec horreur leur fils devenir un automate. Avec l’aide de ma meilleure amie, Illana, je vais tenter le pari le plus fou de mon existence pour sauver mon frère : me présenter comme pilote pour les Olympies en me déguisant en garçon. Mais jamais je n’aurais pensé que cela m’engagerait sur des pistes aussi troublantes que dangereuses...


AVIS


"Voici un chef d’œuvre qui va faire mouche auprès des adolescents. Nathalie Le Gendre a inventé un XXIIIe siècle plausible, pas si éloigné des progrès actuels de la science. Les détails scientifiques et techniques sur la chirurgie, les ordinateurs et les motos raviront filles et garçons, ainsi que le mélange habile des sexes et des orientations sexuelles, sans oublier la révélation en temps réel des tendances de l’héroïne, comme si vous y étiez ! Reste à espérer que cet ouvrage soit traduit et diffusé dans des pays où il fera scandale !" Lionel Labosse Altersexualité

" Liberté, identité, homosexualité, mais aussi dopage et moto, tels sont les thèmes que Nathalie Le Gendre explore avec un mélange de pudeur et de franchise qui convient parfaitement aux adolescents auxquels elle s’adresse." Lucie Chenu

"L’homosexualité est un thème rarement traité en littérature jeunesse, et plus particulièrement lorsqu’elle est féminine. Après deux romans très remarqué — Dans les larmes de Gaïa et surtout Mosa Wosa, Grand Prix de l’Imaginaire 2005 — Nathalie Le Gendre n’hésite pas à prendre des risques en abordant ce sujet qui, s’il n’est plus vraiment tabou, demeure encore bien secret. Elle réussit remarquablement à faire ressentir l’émotion de cette découverte et à en faire accepter l’évidence, la sincérité, le naturel." Laureline Patoz - Noosfère

Les prix obtenus :

  • Prix Ruralivre 2006 (Pas de Calais)
  • Prix de Chateaudun 2006
  • Isidor du collectif Homoédu 2006
  • Prix Ado de la ville de Rennes 2007

Les sélections :

  • Prix des lecteurs de Mickey (2005)
  • Prix du jeune lecteur Epinal (2006)
  • Prix Imaginales des lycéens (2006)
  • Prix Gaillards d’or (2006)

    Un extrait


    Je ferme les yeux. Il faut que je me détende. Mes narines frémissent. Je respire un grand coup pour m’imprégner avec délices de l’odeur de la pièce. Odeur particulière d’un garage quand des motos le meublent. Odeur d’essence, d’huile, de moteur, de mécanique, de cuir. Je soulève lentement les paupières. Elle est là. Une bâche la protège de la poussière. Je contourne la moto de Luka, évite de marcher sur des outils et je me poste à un pas d’elle. Une longue onde électrique parcourt ma colonne vertébrale pour se propager aux omoplates. Deux mois. Deux mois que je ne suis pas venue ici !

Autres articles