Actualités

mardi 17 novembre 2015

Tristesse sur Paris

La guerre gagne du terrain, elle arrive à nos portes.

Notre désarroi est immense. Nous sommes tous bouleversés, horrifiés et sous le choc.

L’attaque a eu lieu chez nous, dans notre pays, notre ville, notre quartier, notre rue. Nous avons tous été touchés, mais certains ont eu plus de chance que d’autres.

Je veux exprimer ici toute ma sympathie aux victimes, à leurs proches et à leurs familles.

Ma sympathie également aux autres victimes de cette guerre. Ceux qui sont loin d’ici et qui souffrent des mêmes violences et pire. A tous ceux qui aiment la vie et qui se heurtent à la haine, aux conflits, et aux armes.

Vive la vie !

Autres articles